Des milliers de Québécois se sont abaissés, abrités et agrippés lors de la Grande Secousse - News | Infoassurance
October 16, 2014

Des milliers de Québécois se sont abaissés, abrités et agrippés lors de la Grande Secousse

À 10 h 16 aujourd’hui, des milliers de Québécois ont participé à la toute première édition de la Grande Secousse du Québec, un exercice international de préparation aux tremblements de terre. Tous ensemble, ils ont mis en pratique les trois gestes qu’il est recommandé de poser pour se protéger en cas de séisme, soit s’abaisser, s’abriter et s’agripper.

Organisée par l’Association de sécurité civile du Québec (ASCQ) en collaboration avec le Bureau d’assurance du Canada (BAC), La Grande Secousse, qui a rallié quelque 25 millions de personnes dans le monde en 2013, a conquis de nombreuses villes au Québec. En tout, ce sont une dizaine de municipalités et d’organismes qui, d’une manière ou d’une autre, ont participé à cet exercice annuel.

Parmi les organismes participants figure l’école Katimavik-Hébert* de l’arrondissement Saint-Laurent dans Montréal. Très au fait des dangers auxquels seraient exposés ses élèves en cas de séisme, la directrice de l’établissement, Mme Anne-Lyse Levert, estime qu’il est de sa responsabilité de leur enseigner comment se protéger pendant un tremblement de terre. « Au même titre que les enfants doivent savoir quoi faire lors d’un incendie, ils doivent également connaître les trois gestes qui pourraient leur sauver la vie si un séisme survenait », souligne-t-elle.

Pour l’ASCQ qui organise cet événement pour la première fois à travers le Québec, voir un si grand nombre de villes et de participants inscrits, soit plus de 140 000 personnes, est très encourageant. « La Grande Secousse est une excellente occasion de sensibiliser la population à poser les bons gestes en cas de séisme et ainsi contribuer à la résilience de notre société », soutient Guy Dufour, président de l’ASCQ.

Le BAC, pour sa part, rappelle qu’un fort pourcentage de la population ignore encore quoi faire en cas de tremblement de terre. Un récent sondage SOM mené pour le compte du BAC confirme de plus que 84 % des Québécois se croient à l’abri d’un tremblement de terre. Ils estiment en effet que leur résidence ne serait pas à risque de subir des dommages en cas de séisme. « Ce que nous dit ce sondage, c’est qu’il est important de rappeler à la population que les risques de tremblements de terre sont réels au Québec. Toutefois, en s’abaissant, en s’abritant et en s’agrippant, comme l’enseigne la Grande Secousse, il est tout à fait possible de se protéger physiquement lorsque survient un séisme », indique Pierre Babinsky, directeur des communications et des affaires publiques au BAC.

* Les élèves de l’école Chabot et de l’Oasis, de l’arrondissement Charlesbourg à Québec, ont également participé à la Grande Secousse.

À propos du Bureau d’assurance du Canada

Le Bureau d’assurance du Canada, qui regroupe la majorité des assureurs de dommages au pays, offre différents services aux consommateurs afin de les informer et de les accompagner lors de la souscription de leurs assurances automobile ou habitation ou lors d’un sinistre.

À propos de l’Association de sécurité civile du Québec

L’Association de sécurité civile du Québec à pour objectif de contribuer à améliorer la connaissance des aléas, à réduire les risques et prévenir les sinistres, ainsi qu’à renforcer la capacité de réponse et de rétablissement dans les situations de sinistre. L’ASCQ veut assurer une plus grande sécurité de la population et renforcer la résilience de la société québécoise.

 

Renseignements et demande d’entrevue :

Bureau d’assurance du Canada
Caroline Phémius
Conseillère en affaires publiques
Courriel : cphemius@bac-quebec.qc.ca
Tél. : 514-288-1563 poste 2232

Association de sécurité civile du Québec
Marie-Eve Côté
Responsable des communications
Courriel : communications@ascq.org
Tél. : 418-575-0042

Learn More